La cotisation SILR et la déclaration d’Impôts

Created with Sketch.

La cotisation SILR et la déclaration d’Impôts

Quelques explications sur les frais professionnels et la cotisation SILR :

LES FRAIS PROFESSIONNELS

Pour la  déclaration classique des revenus (salaires), vos frais professionnels sont pris en compte.

Si vous ne faites rien de spécial,  l’administration fiscale applique automatiquement un abattement de 10% pour couvrir vos frais ayant une origine professionnelle.

Dans certains cas il peut être plus avantageux pour vous de déclarer vos frais professionnels selon le principe  des frais réels  (si vous estimez que les frais engagés pour l’activité professionnelle excèdent 10 % de vos revenus). C’est un système avantageux si on dépasse clairement les 10 % de frais mais contraignant dans le sens où il faut pouvoir justifier toutes les sommes déclarées  (conserver factures nominatives,  ticket de caisse, billets de train, frais de péage …. pendant 3 ans). Tous les frais engagés pour votre formation peuvent être pris en compte dans le cadre des frais professionnels (quelques exemples : inscription à des congrès et trajet pour s’y rendre, A/R  pour suivre vos cours, frais d’inscription à la FAC pour votre D.E.S mais aussi pour des DU, achats de livres, abonnements, achat de matériel….. ceux qui doivent avoir un double logement en raison de l’éloignement de leur stage peuvent aussi l’inclure dans ces frais, les frais kilométriques entre son domicile et son lieu de travail sont aussi à comptabiliser).

COTISATION SILR

Les  cotisations versées au SILR  vous permettent  de diminuer l’impôt que vous aurez à régler.  Il y a 2 possibilités

  • si vous faites votre déclaration selon le principe des frais réels (voir ci-dessus), le montant annuel de  la cotisation syndicale est à inclure au sein de vos autres frais professionnels. L’ensemble de ces frais en diminuant votre base imposable va générer automatiquement une diminution d’impôt.
  • Si vous ne faites pas le choix de déclarer vos frais professionnels en “réel”, la cotisation syndicale est alors à indiquer en case 7AC et permet d’obtenir un crédit d’impôt. Cet avantage fiscal est égal à 66 % des cotisations annuelles, dans la limite de 1 % de votre revenu brut imposable dans la catégorie des salaires, pensions et rentes à titre gratuit.