LES ACTUALITES

Created with Sketch.

LES ACTUALITES

REMUNERATION DES INTERNES APRES UN DROIT AU REMORDS (MAI 2021)

Message reçu de la DAM de Montpellier le 25 mai 21:

Après échange avec les autres CHU, je vous informe que nous allons procéder à une régularisation de la rémunération des internes ayant fait un droit au remord, en fonction des semestres validés et non pas en fonction des semestres repris dans la nouvelle maquette.

Mes collaboratrices vont appliquer cette régularisation pour tous les internes ayant effectué un droit au remord, actuellement dans le cursus.

 

NOUVELLE ENQUETE SANTE MENTALE 2021 (MAI 2021)

L’InterSyndicale Nationale des Internes (ISNI), l’InterSyndicale Nationale Autonome Représentative des Internes de Médecine Générale (ISNAR-IMG) et l’Association Nationale des Etudiants en Médecine de France (ANEMF), vous proposent en ce mois de mai 2021 une grande étude nationale au sujet de la Santé Mentale des étudiants et internes en médecine et ses déterminants.

Un questionnaire national, anonyme, est disponible au lien suivant : https://parisouestpsy.eu.qualtrics.com/jfe/form/SV_2fvDw5CCpavQMRw.

Afin d’agir pour la défense de vos droits et vos conditions d’études, et veiller à l’application des engagements allant dans ce sens, des résultats fiables et robustes scientifiquement sont indispensables. Nous espérons ainsi une participation massive de la part de tous !

Des informations sur les numéros, contacts et soutiens disponibles seront proposés tout au long du questionnaire. N’hésitez pas à en parler autour de vous et à nous solliciter sur les réseaux sociaux ou à l’adresse mail [email protected]gmail.com  pour la moindre question !

Pour l’ISNI,
Franck Rolland, Vice Président en charge de la Qualité de Vie
Nawale Hadouiri, Consultante Recherche
Evan Gouy, Consultant Formation

Pour l’ISNAR-IMG,
Adrien Haas-Jordache, Secrétaire Général Adjoint
Anne Goulard, Ancienne porte Parole

Pour l’ANEMF,
Loona Mathieu, Vice-présidente chargée de l’Enseignement Supérieur
Emma Chevalier, Porte-Parole

Ariel Frajerman

Ariel FRAJERMAN, MD

PhD Student in

Institute of Psychiatry and Neuroscience of Paris, INSERM U1266
Membre du conseil d’administration de l’AMPS (Association Médecine Pharmacie Sciences)

http://amps-asso.org/

 

———————————————————————————————————–
Votre contact sur la faculté de Médecine de Montpellier :
Sabrina Guibert
GESTIONNAIRE SCOLARITÉ 3ème CYCLE
gestion transversale SCOL3
Bureau des inscriptions n°32
Tél : +33 (0)4 34 43 35 58

#protegetoninterne (le 12 avril 21)

Bonjour,

Depuis le début de notre mandat (novembre 2020), et le bureau précédent avant nous, nous n’avons de cesse de dénoncer les situations de maltraitance et d’épuisement professionnel. Notre voix, longtemps réduite au silence, se fait maintenant  entendre.

Vendredi dernier ont été reçus nos représentants nationaux (Gaëtan CASANOVA et William HAYNES) de l’inter-syndicale des internes à laquelle nous adhérons, l’ISNI, par Mme Frédérique VIDAL, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’Innovation, pour échanger sur les conditions de travail des internes, la prévention du suicide. Ce sont les événements récents dénoncés par Mediapart (article sur le harcèlement dans le service de gynécologie à Poitiers) qui nous ont permis d’être reçus par Mme la Ministre.

Les médias commencent à s’emparer de ce sujet, et aujourd’hui, c’est Midi Libre qui écrit sur le sujet. Les garanties obtenues lors du Ségur de la Santé l’été 2020, ne sont pas suffisantes. Nous avons avancé, mais pas suffisamment.

Il faut que la parole se libère, et que ne soient pas laissés libre d’agir les harceleurs qui composent le monde médical. Non à l’impunité !

La crise sanitaire a mis en exergue les difficultés déjà existantes, que ce soit sur le sujet du temps de travail, de la dégradation de la formation, du harcèlement et des discriminations au sein de l’hôpital.

Le SILR, toujours présent pour vous

Nous sommes là pour vous accompagner dans vos démarches, et vous soutenir jusqu’au bout. Pour vous représenter au tribunal, en cas de situation de maltraitance. Vous accompagner au bout de votre projet professionnel. Vous protéger des situations de maltraitance et de harcèlement.

Notre objectif : punir les auteurs de ces violences. Avancer pour un monde plus juste.

Il est hors de question que n’importe qui puisse s’en sortir sans être inquiété par des poursuites judiciaires et des sanctions administratives, pour lesquelles nous nous battrons.

Si vous ne vous sentez pas prêt à être accompagné dans cette démarche, n’oubliez pas qu’il existe une structure indépendante du SILR, SOS SILR, constituée d’internes en psychiatrie bénévole, qui sauront vous accompagner quand ça ne va pas.

ARTICLE MIDI-LIBRE DU 12 Avril 21

https://www.midilibre.fr/2021/04/12/harcelement-des-internes-la-medecine-hospitaliere-attend-aussi-son-metoo-9482386.php

 

URGENCES DE PERPIGNAN (le 24 mars 21)

Les Urgences de Perpignan sont sur vos listes de terrains de stage pour le semestre d’été 2021. Pourquoi et comment ?

Tout a commencé à la fin de l’été 2020, lorsque nos collègues internes en stage aux Urgences de Perpignan ont tiré la sonnette d’alarme. Ils étaient les témoins d’une dégradation rapide de l’encadrement pédagogique due notamment à des départs successifs de seniors. Ils se retrouvaient par conséquent régulièrement livrés à eux-même, la nuit, le bureau médical vidé de senior, à gérer l’afflux de patients, à valider des sorties sans signature senior… Ils ont dans un premier temps sollicité leur chef de service et chef de pôle qui s’étaient montrés à l’écoute, compréhensifs mais démunis devant une administration hospitalière aveugle et sourde.

Ces internes, aux abois, ont alors frappé à la porte de leur syndicat. Le SILR, après avoir constaté le mutisme assourdissant de la DAM du Centre Hospitalier de Perpignan (CHP) à ce sujet, s’est emparé du dossier.

Notre priorité d’alors était d’éviter un début d’internat catastrophique à ceux qui arriveraient nouvellement au semestre d’hiver 20-21. Le SILR est entré en négociation avec le DMG, l’ARS et la Faculté de Médecine pour organiser les choix hiver 20-21 en excluant le service des Urgences de Perpignan de la liste de terrains de stage pour ce semestre-là. Sans succès… Ce stage fut remis à l’ordre du jour par ces mêmes interlocuteurs, la veille des choix en amphi. Nos référents MG, acculés, ont dû dissuader les internes de premier semestre de choisir ce stage.

Ne pouvant se contenter de cet imbroglio comme solution définitive, le bureau du SILR fraîchement nommé, s’est donné l’ambition de rétablir les conditions d’accueil des internes dans ce service. De plus, réhabiliter un canal de communication sain avec le CHP, établissement apprécié des internes, paraissait crucial.

 

Néanmoins, il ne fallait pas oublier les copains en stage en Médecine au CHP qui continuaient d’effectuer des gardes aux Urgences comme le prévoyait leur terrain de stage. Un sondage auquel nous avions soumis à ce moment-là les 14 internes concernés, a montré que 35% se prononçait contre la réouverture du stage et 40% d’entre eux s’opposaient même à l’idée d’effectuer ne serait-ce que des gardes dans ces conditions -là !

Dans ce contexte, le SILR a rencontré dès janvier dernier, et  à plusieurs reprises M Mayol, nouveau Directeur Général du CHP ainsi que Dr ORTEGA, Chef de Pôle Urgences et la DAM de l’établissement. Ces réunions ont permis de revenir sur les événements de l’été mais aussi de déplorer la situation des internes effectuant des gardes aux urgences la nuit. Non sans anicroches, le Dr ORTEGA et le directeur général ont déclaré de concert qu’ils donneront les moyens d’un accueil serein et solide des internes et ce, dès le semestre été 2021.

Intéressés par ces belles promesses, nous restions tout de même circonspects quant à leur concrétisation. Nous avons rendu compte de ces avancées, lors de la Commission d’Évaluation des Besoins en Formation*, à M. le Doyen Mondain. Cette commission a alors mandaté Messieurs les Pr Amouyal et Pr Sebbane pour réaliser une visite sur site* le 09/02/21 (à laquelle nous étions présents !) en vue de suspendre ou non l’agrément de stage aux Urgences de Perpignan. Le Dr ORTEGA, appuyé par M Mayol, a alors présenté un nouveau projet pédagogique*, dont les grandes lignes sont :

  • un recrutement de médecins titulaires déjà débuté en février 21 et devant continuer,
  • le renforcement de la sectorisation du service par équipes de soins centrées autour de l’interne,
  • l’impossibilité de clôturer un dossier s’il n’est pas correctement supervisé par un sénior, ceci étant assuré via l’intermédiaire du DIM (département de l’information médicale*)
  • des cours et des formations en simulation dédiés aux internes des urgences,
  • la formation des seniors à la pédagogie.

C’est ainsi que le 9 mars dernier, nos responsables pédagogiques ont décidé d’accorder des agréments CONDITIONNELS pour les DES-MG et DES-MU pour le stage Urgence au CHP.

A ce jour, nous sommes satisfaits des leviers débloqués à l’occasion de ces multiples échanges. Nous savons que le nombre de médecins recrutés permettra de vous encadrer, ce qui est la priorité. Néanmoins nous resterons  attentifs à tout dysfonctionnement, et, comme toujours, nous aurons besoin de vous pour cela, de vos remarques, de vos idées.