Rémunération

Rémunération

SALAIRE & PRIMES

Le salaire (vous entendrez parfois parler « d’émoluments ») de l’interne est fixé par arrêté ministériel. Le montant actuel de celui-ci est rappelé dans le tableau ci-contre.

Le salaire perçu au cours d’un stage supplémentaire à la maquette, réalisé suite à l’invalidation d’un ou plusieurs stages, est identique à celui du stage le précédant immédiatement.

L’interne peut bénéficier, en supplément de son salaire et selon sa situation, de certaines primes :

Prime de responsabilité :

Elle est versée aux internes de médecine générale en SASPAS (Stage Autonome en Soins Primaires Ambulatoires Supervisé) et s’élève actuellement à 125€ bruts par mois.

Supplément familial de traitement :

En tant qu’agent de la fonction publique hospitalière, l’interne qui a un ou plusieurs enfants à charge (donc < 16 ans ou < 20 ans touchant un salaire < 55% du SMIC) résidant en France peut bénéficier d’un supplément de salaire (à condition que lesdits enfants ne perçoivent pas l’APL, l’allocation de logement social ou une prestation familiale) à raison d’un droit par enfant (y compris si les 2 membres du couple font partie des fonctions ouvrant droit au supplément).

Le montant de cette indemnité comporte une part fixe et une part proportionnelle dépendant du salaire brut de l’interne, le tout dans la limite de planchers et plafonds mensuels :

GARDES

 

Dans le cadre du service normal de garde, la rémunération des internes et FFI varie :

o   Garde de nuit en semaine : 119,02 € bruts
o   Garde de nuit le Samedi ou garde le Dimanche/jour férié (jour comme nuit) : 130,02 € bruts

Dans le cadre du service supplémentaire de garde, ils perçoivent :

o   Pour chaque garde supplémentaire : 130,02 € bruts
o   Pour chaque demi-garde supplémentaire : 65,01 € bruts

ASTREINTES

 

Pour chaque période d'astreinte, déplacée ou non, l'interne perçoit une indemnité forfaitaire de base de 20 € bruts.

Si, au cours d'une période d'astreinte, l'interne est appelé à se déplacer, le temps d'intervention sur place et le temps de trajet sont considérés comme du temps de travail effectif et sont indemnisés et comptabilisés dans ses obligations de service comme suit :

o   Le temps d'intervention sur place est décompté en heures. Une intervention d’une durée de 3 heures compte comme une demi-journée
o   Le temps de trajet est décompté de manière forfaitaire pour une heure aller-retour, plafonné à deux heures au total
o   Chaque plage de cinq heures cumulées, temps de trajet inclus, est convertie en une demi-journée

Au total, chaque demi-journée est rémunérée 59,50 € bruts, sachant qu’il n’est pas possible de comptabiliser plus de 2 demi-journées au cours de la même astreinte.

INDEMNITES

 

Indemnité de transport :

D’un montant de 130€ bruts mensuels, elle est versée aux internes en stage ambulatoire à plus de 15 kilomètres de distance du CHU de rattachement et de leur domicile.

Pour percevoir cette indemnité, l’interne ne doit bénéficier d’aucun autre dispositif de prise en charge des frais de transport et doit en faire la demande à la D.A.M

 

Indemnité d’hébergement :

D’un montant de 200€ bruts mensuels, elle est versée aux internes en stage ambulatoire en zone sous-dotée et à plus de 30 kilomètres de distance du CHU de rattachement et de leur domicile.

La demande se fait auprès du CHU de rattachement et ne peut être formulée que si l’interne ne bénéficie pas déjà d’un hébergement ou d’une aide financière à l’hébergement dans le cadre de son stage.

 

Références légales :
o   Salaire
o   Supplément familial de traitement
o   Gardes
o   Prime de responsabilité
o   Indemnité de transport
o   Indemnité d’hébergement